Immersion française -Les profs de SD71
Les mathématiques

mathbanner.jpg

​​​​Cliquer sur la Grande Idée pour trouver des informations e​t des le​ç​ons suggérées.​​​​​​​

Les liens de mathématiques pour des fiches gratuites pour élèves sont:

​​​ ​ ​Grandes Idées

maternelle​

Les nombr​esservent à représenter des ​​quantités que l’on peut​​ décomposer en parties plus petites.​

​La compréhension du concept de correspondance biunivoque et le sens des nombres 5 et 10 sont essentiels pour acquérir une facilité à manipuler les nombres.​

On peut reconnaîtredes éléments qui se répètent dans une régularité.​​

Les figures ont des caractéristiques que l’on peut décrire, mesurer et comparer.​

On peut décrireles événements familiers commeétant probables ou peu probables, et les comparer.​​

​1e anné​e

Les nombres jusqu'à 20 servent à représenter des quantités que l'on peut décomposer en dizaines et en unité​s.​

​L’addition et la soustraction de nombres allant jusqu’à10 peuvent être représentées de manière concrète, graphique et symbolique afind’acquérir une facilité à manipuler lesnombres.

On peut reconnaître des éléments qui se répètent dansune régularité.

Les solides et les figures géométriques ont des caractéristiques que l’on peut décrire,mesurer et comparer.

Les diagrammes concrets nous aident à comparer et à interpréter des données et àreprésenter une correspondance biunivoque.​​

​​2e anné​e

​​​Les nombresjusqu’à 100 servent à représenter des quantités que l’on peut décomposer endizaines et en unités.

La facilité àmanipuler les nombres (additions et soustractions avec des nombres jusqu’à100) nécessite la compréhension de la valeur de position.

Le changement constant dans les régularités croissantes peut être reconnu et servir à faire des généralisations.

Les solides et les figures géométriques ont des caractéristiques que l’on peut décrire,mesurer et comparer.

​​On peut représenter, comparer et interprétergraphiquement des objets concrets au moyen de diagrammes.​​

​​3e anné​e

Les fractions sont
un type de nombres qui peuvent servir
à représenter
des quantités.

La facilité à manipuler des nombres (additions, soustractions, multiplications et divisions de nombres entiers naturels) nécessite la compréhension des concepts de décomposition et de composition.

On peut reconnaître des régularités croissantes et décroissantes et s’en servir pour faire des généralisations. 

On peut utiliser des unités standard pour décrire, mesurer et comparer les caractéristiques des figures géométriques que l’on trouve dans des objets. 

On peut examiner, comparer et interpréter la probabilité d’un résultat possible.

​​4e anné​e

Les fractions et les nombres décimaux sont des types de nombres qui peuvent servir à représenter des quantités.

Pour acquérir une facilité à manipuler les nombres et des habiletés à effectuer des calculs, en particulier la multiplication, il est nécessaire d’analyser des régularités et des relations entre
la multiplication et la division. 

On peut reconnaître les changements récurrents dans les régularités et les représenter à l’aide d’outils et de tables.

Les polygones sont
des figures géométriques fermées avec des caractéristiques communes que l’on peut décrire, mesurer et comparer.

Analyser et interpréter des données produites par une expérience de probabilité permet de comprendre
le concept d’événement aléatoire (hasard).

​​5e anné​e

Les nombres servent
à décrire des quantités que l’on peut représenter par des fractions équivalentes.

L’habileté à effectuer des calculs et la facilité à manipuler
les nombres s’étendent
aux opérations avec des nombres plus grands (à plusieurs chiffres).

On peut représenter des régularités numériques
par des tables
de récurrence.

Les figures géométriques fermées ont une aire
et un périmètre que l’on peut décrire, mesurer
et comparer.

On peut utiliser des données représentées par
des diagrammes pour montrer des correspondances multivoques.

​​6e anné​e

Les nombres mixtes
et les nombres décimaux servent
à représenter des quantités que l’on peut décomposer en parties et en entiers.

L’habileté à effectuer des calculs et la facilité
à manipuler les nombres s’appliquent aux opérations sur les nombres entiers naturels et sur les nombres décimaux.

On peut reconnaître
et représenter les relations linéaires au moyen d’expressions algébriques
et de droites (graphiques linéaires) et s’en servir pour faire des généralisations.

On peut décrire, mesurer
et comparer les propriétés des solides et des figures géométriques à l’aide
de mesures comme le volume, l’aire, le périmètre et les angles.

Les données recueillies lors d’une expérience permettent de calculer la probabilité théorique d’un événement, ainsi que de faire des comparaisons et des interprétations.

​​7e anné​e​

Les nombres décimaux, les fractions et les pourcentages peuvent servir à représenter des nombres entiers et des parties de nombres.

L’habileté à effectuer des calculs et la facilité à manipuler les nombres s’appliquent aux opérations sur les nombres entiers et les nombres décimaux.

On peut représenter
les relations linéaires
de plusieurs manières équivalentes pour reconnaître les régularités et pour faire des généralisations.

Le rapport constant entre
la circonférence et le diamètre d’un cercle peut servir
à décrire, à mesurer
et à comparer des relations géométriques.

Les données d’un diagramme circulaire peuvent servir à illustrer la proportion et à faire des comparaisons et
des interprétations.

​​